The Little Green Way

Environnement : la pétition qui se partage par milliers sur Facebook

L’avenir des océans profonds est entre nos mains !

Une catastrophe écologique et économique expliquée par Pénélope Bagieu sur son site «Ma vie est tout à fait fascinante».

L'illustration choc de Pénélope Bagieu contre la destruction des fonds marins

Illustration de Pénélope Bagieu

Le lundi 18 novembre 2013, la Bloom Association a lancé une pétition contre le chalutage profond, une pratique faisant des ravages en Europe depuis les années 90. Déjà interdite dans les eaux de l’Antarctique et dans certaines zones européennes, l’illustratrice Pénélope Bagieu a lancé un appel sur son blog contre ce fléau pour les fonds marins.

A l’aide de ses dessins régressifs agrémentés de petites notes, la dessinatrice nous apprend pourquoi il serait nécessaire de signer la pétition pour l’arrêt du chalutage en eaux profondes. Un véritable coup de pouce à l’association, qui est passée de quelques 25 000 signataires à presque 110 000 en seulement 24 heures.

La blogueuse, explique sous forme d’une petite bande dessinée colorée, drôle et compréhensible les dégâts générés par la pêche en eaux profondes.

Illustration Pénélope Bagieu

Elle nous apprend que :

– Cette pratique serait 3000 fois plus destructrice que n’importe quelle activité humaine

– Pour 3 poissons pêchés commercialisables, plus d’une centaine d’espèces remontées à la surface sont sacrifiées, rejetées mortes en mer

– Le chalutage profond n’existe que grâce aux subventions publiques

– Que le chalutage en eaux profondes engagerait 11 chalutiers, dont 9 Français et attention tenez vous bien chers « Greeners » 6 appartiennent au même groupe : INTERMARCHE !

Illustration Pénélope Bagieu

La bande dessinée de Pénélope Bagieu pourrait encore faire gonfler le nombre de signataires de cette pétition ayant pour but d’interpeller François Hollande et les députés français juste avant le conseil européen qui aura lieu à la fin du mois de novembre 2013. Ce jour-là en effet, les pays membres de l’Union Européenne seront amenés à voter pour ou contre l’interdiction du chalutage en eaux profondes.