The Little Green Way

Histoires d’abeilles, sentinelles de la nature…

Chers Greeners, The Little Green Way a mené son enquête, toujours dans le but de faire partager et découvrir les faits les plus marquants en matière d’écologie.

Aujourd’hui, nous vous proposons de vous imaginer tout petit (vraiment tout petit).Vous vous promenez dans une prairie fleurie et verdoyante. Là, au cœur de la nature, dans n’importe coin, recoin du monde,  demeure un animal exceptionnel : les abeilles.

user1_pic90_1289375998

De fleurs en fleurs, d’arbres en arbres, elles butinent, transportent le pollen (éléments mâle) sur le pistil (élément femelle) pour assurer la fécondation.

Relevez la tête, vous avez là, la plus importante pollinisatrice du monde agricole, gardienne de la biodiversité et donc de notre alimentation de tous les jours.

1309510-Abeille

Ainsi, « 80% des plantes à fleurs sont pollinisées par l’animal et les abeilles sont considérées comme les meilleurs pollinisateurs ».

Bright Idea

Saviez-vous que « 30% de ce qui est dans nos assiettes est lié à la pollinisation »

Vous comprenez mieux maintenant que même du haut de ces quelques centimètres, l’abeille est garante d’un équilibre très fragile de la nature.

 

smiley-pascontent Alerte Rouge 

On ne s’en aperçoit pas du tout, mais ce peuple est en voie de disparition depuis quelques années dans plusieurs coins de la planète.

Dans certaines régions de la planète, les abeilles ont totalement disparu comme par exemple en Chine.

Nota bene : Nous parlons là des abeilles sauvages, les abeilles domestiques ne sont pas concernées par ce phénomène de disparition.

Après plusieurs études réalisées par des comités de scientifiques, le constat est frappant et reste similaire entre les différentes régions : des ruches désertées, mais à l’intérieur pas de cadavre, une reine en bonne santé et les larves en vie mais plus d’ouvrières…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce phénomène récurrent a été appelé dans les années 90 : le syndrome d’effondrement des colonies.

Mais alors quelles sont les causes de cette dissémination ?

 

Malheureusement, plusieurs facteurs…

L’agriculture intensive reste un facteur fondamental avec l’usage de pesticides et d’engrais chimique.

Mais d’autres facteurs sont responsables de cette dissémination comme le varroa est un acarien visible à l’oeil nu, qui est passé de l’abeille d’Asie, Apis Cerena à notre abeille européenne Apis Mellifera au début des années 1980. Ce parasite a gagné la totalité des départements français et provoque des dommages considérables dans les ruchers qu’il infeste. Il s’attaque aux ouvrières et bourdons adultes, mais également aux larves.

 

acariens

 

Le frelon asiatique ne fait pas que terrifier les phobiques d’insectes, c’est aussi un réel prédateur des abeilles.

Une dizaine de frelons en vol stationnaire suffisent à décimer une colonie en quelques jours.

frelon

 

Mais c’est bien une combinaison de plusieurs facteurs qui pourrait expliquer la cause de cette dissémination. Les pathologies telles que les virus, maladies et parasites, les pesticides et l’appauvrissement des ressources alimentaires.

50701362sans-titre-jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors que pouvons-nous faire ?

 

Des associations et entreprises existent et proposent des solutions assez accessibles pour favoriser la protection des abeilles.

Devenir parrain de centaines d’abeilles, ça vous parait surement improbable, et pourtant c’est ce que propose l’association « Un toit pour les abeilles  » !!!logo_utpla

L’objectif de cette association est de proposer à des particuliers ou des entreprises de pouvoir parrainer des abeilles.

Simple et ludique, vous avez le choix entre plusieurs prestations :

Petit tours d’horizon>>

1. Choisir le nombre d’abeilles à parrainer

2. L’association installe une ruche chez l’un des apiculteur partenaire près de chez vous

3. La ruche ainsi que les pots de miel produits sont identifiés par votre nom

4. Des photos vous sont envoyés ainsi que vos pots de miel

miel

Pour une somme comprise entre 8 et 25 € par mois, l’association vous propose de parrainer jusqu’à 16 000 abeilles pour une production annuelle de 24 pots de miel.

Ce service existe aussi pour les entreprises.

Mais si vous disposez d’un parcelle de jardin et d’un peu d’huile de coude, aller jetez un œil par là 🙂

=> Source ici 

10056

D’autres astuces toutes simples pour aider les abeilles chez vous dans vos jardins 🙂

 

>> Tout d’abord et c’est très simple, planter un jardin favorable à la vie des insectes!!!

Achetez des graines bio chez un horticulteur spécialisé près de chez vous. Les plantes qui favorisent l’épanouissement des abeilles sont les plantes dites mellifères. Ce type de plantes sont sources de pollen et de nectar pour les abeilles.

>> Autre astuce concernant votre gazon: ne coupez pas trop court votre gazon et laisser pousser les petites fleurs comme les pissenlits, les pâquerettes, etc, en bref laisser des « zones sauvages «  dans votre jardin.

Les fleurs préférées par les abeilles :

  • les bulbes de dahlias 

images

  • les lis de nérineimages (1)

 

  • les glaïeul d’Abyssinie.

téléchargement

L’automne, l’idéal est de planter toutes les variétés de crocus qui persisteront pendant le début de l’hiver.

téléchargement (1)

>> Et encore un point important, les points d’eau sont fondamentales pour la prolifération des abeilles et leur bien être. Pourquoi ?? L’eau permet tout simplement aux abeilles de diluer le miel (celui qui nourrit les larves) et également de rafraîchir la ruche.

Mais attention, ne prévoyez pas de bassin trop profond qui risquerait de favoriser la noyade des abeilles.

Voilà les Greeners, nous avons maintenant toutes les cartes en main pour maintenir le nombre d’abeille dans nos pays, leur bien être étant complètement lié à celui de toute la nature, il est dans notre devoir de les protéger.

Chers Greeners, n’hésitez pas à nous faire partager les photos de vos jardins « pro-abeilles » sur notre page Facebook.