The Little Green Way

Le Moringa Oleifera, un arbre aux multiples vertus

Le Moringa Oleifera, un arbre originaire d’Inde, et très répandu en Afrique. Arbre tropical aux usages multiples, est passé d’un statut de plante marginale servant de haie ou d’ombrage à celui de nouvelle ressource alimentaire et économique pour les pays du sud.

Aussi bien connu pour le traitement des eaux, pour l’apport alimentaire et sanitaire, utilisé en cosmétique également, nous allons maintenant regarder de plus près, amis « Greeners », ce qui fait du Moringa, un arbre magique !

A quoi ressemble le moringa ?

 

      

Des intérêts nutritionnels 

Des racines aux graines, en passant par les feuilles, toutes, possèdent de riches propriétés nutritionnelles.

A titre indicatif, les racines se substituent au raifort (autre plante vivace), les feuilles se consomment comme des légumes verts, bouillis, sautés ou assaisonnement, le fruit vert se cuisine comme un légume, la poudre des feuilles séchées peut s’ajouter à toutes sortes de plats en tant que complément alimentaire et enfin les graines, quant à elles peuvent se manger grillées comme une arachide.

Pourquoi le Moringa est-il si recommandé dans l’alimentation?

 

Tout d’abord, les feuilles de Moringa font parties de la famille des légumes feuilles verts foncés qui sont des aliments particulièrement riches en nutriments. En particulier, les feuilles de Moringa sont une bonne source de protéines, de calcium, de fer, de B-carotène ( converti en vitamine A dans le corps humain ), de vitamine C et de vitamine E.

De plus les feuilles de Moringa ont un taux de matière sèche élevé (autour de 20-25%) par rapport à la plupart des autres aliments végétaux (généralement autour de 10%). Cette particularité en fait un légume frais intéressant puisque 100g de feuilles fraîches apporteront deux fois plus de nutriments soit 100g de la plupart des autres légumes.

Voici quelques graphiques indiquant les fourchettes de teneur en nutriment des feuilles de Moringa, en les comparant soit à des aliments de référence pour ces nutriments soit à d’autres légumes feuilles.

 equiv

Ces graphiques nous montre que les feuilles de Moringa constitue un aliment riches en nutriments, en comparaison aux aliments de référence. Or, le moringa n’est pas le seul légume-feuille à être si riche, les feuilles de manioc ou encore d’amarante présentent également de telles propriétés.

Le Moringa en poudre

Une autre forme de consommer le Moringa est de sécher les feuilles puis les transformer en poudre, ce qui les rend facile à stocker et facile à intégrer dans les plats. Malgré la perte de quelques unes de ses propriétés en vitamines lors du séchage, la poudre de feuille constitue un excellent complément nutritionnel puisque c’est un concentré de feuilles.

10g de poudres de feuilles de Moringa par jour couvrent :

Calcium

  • Environ 30% des apports journaliers recommandés pour les enfants entre 1 et 3 ans.
  • Environ 25% des apports journaliers recommandés pour les enfants entre 4 et 9 ans
    et pour les femmes adultes.
  • Environ 15% des apports journaliers recommandés pour les adolescents et les fem- mes de plus de 55 ans.

Fer

  1. Environ 30% des apports journaliers recommandés pour les enfants entre 1 et 12 ans.
  2. Environ 15% des apports journaliers recommandés pour les adolescents.
  3. Environ 20% des apports journaliers recommandés pour les hommes adultes et les
  4. femmes de plus de 55 ans.
  5. Environ 12% des apports journaliers recommandés pour les femmes adultes.
  6. Environ 7% des apports journaliers recommandés pour les femmes enceintes.

Vitamine A

  • 50 à 100% des apports journaliers recommandés pour toutes les catégories de population.

Les feuilles de Moringa fraîches, peuvent également être cuites. Malgré que la cuisson détruise une partie des nutriments, surtout ne jetez pas l’eau de cuisson. En effet, la vitamine C et toutes les vitamines B contenues dans les feuilles de moringa sont solubles dans l’eau. D’autres vitamines sont solubles dans l’huile, c’est le cas de la vitamine A ou E.

 Le traitement de l’eau

De plus, de ces propriétés nutritionnelles, le Moringa est utilisé comme produit naturel pour la production d’eau potable. Les graines broyées libèrent une protéine qui leur confère des propriétés floculantes ( capacité à clarifier l’eau trouble) aussi efficaces que d’autres agents chimiques utilisés dans le traitement des eaux comme le Sulfate d’Aluminium par exemple. De plus, elles portent une charge électrique positive, qui est aussi à la base de leur pouvoir floculant. En effet, les colloïdes sont pour leur part chargés négativement, ce qui les conduit à être attirés par les graines du Moringa, après quoi les matières en suspension dans l’eau retombent  sous l’effet de la gravité.

Cependant, les graines ne doivent pas simplement être plongées dans l’eau pour agir. Il convient au préalable de les piler pour les réduire en poudre, et de mélanger cette poudre dans l’eau fait l’objet du traitement.

On a constaté que si les graines de Moringa peuvent être broyées, et la poudre ainsi obtenue utilisée telle quelle, ce qui permet une utilisation aisée directement par les familles, il est préférable d’utiliser le tourteau de Moringa. Le tourteau désigne ce qu’il reste des graines après les avoir pressées pour en extraire l’huile qu’elles contiennent (de 25 à 34% d’huile). En effet, l’huile réduit le pouvoir floculant des graines.

Cette technique peut partiellement se substituer à l’utilisation de Sulfate d’Aluminium, substance chimique habituellement utilisée en tant que coagulant pour le traitement des eaux.

Les avantages du traitement de l’eau par les graines de Moringa est qu’il s’agit premièrement de graines 100% bio-dégradables et deuxièmement il s’agit d’une solution locale. Le Moringa pousse en effet dans les pays directement concernés par les problèmes de qualité de l’eau. Il n’est ainsi pas nécessaire pour ces pays d’importer des substances et des technologies coûteuses de traitement de l’eau.

Un usage médicinal

Comme vous avez pu le voir dans la vidéo ci-dessus, le moringa possède une molécule détruisant les staphylocoques. Intéressant pour la médecine et les patients, les feuilles, les fruits, les graines, les racines, l’écorce mais aussi les fleurs possèdent chacun des vertus médicinales particulières.

Malgré de nombreuses études, un point d’interrogation subsiste dans l’utilisation du moringa comme médecine parallèle et traditionnelle. Néanmoins, le Moringa est considéré comme un traitement contre l’anémie, la perte d’appétit et il augmente la lactation des femmes – les douleurs gastriques, l’ulcère à l’estomac, la diarrhée, la dysenterie, la colite et il peut être utilisé comme laxatif, purgatif et diurétique – les rhumes, bronchites, fièvre et maux de tête – les rhumatismes, les crampes musculaires, les bleus et ecchymoses – les infections cutanées, la gale, les mycoses, les piqûres d’insectes.

Le Moringa peut être également utilisé dans certains cas de diabète pour stabiliser le taux de sucre et peut stabiliser la tension artérielle.

Le Moringa, ou l’arbre de vie ou encore l’arbre magique, porte en tous les cas bien son nom, en espérant qu’il profite avant tout aux populations locales, dans les régions et pays là où le Moringa plante et replante régulièrement ses propres graines.

Pour en savoir plus sur le Moringa, la Green-Team vous guide Ici