The Little Green Way

L’ORTIE QUI S’Y FROTTE …

… S’Y SOIGNE !!!!

L’ortie, la plante détestée par excellence, elle pique, elle est envahissante et souvent perçue comme une des premières plantes à exterminer dans notre jardin ! Or, détrompée vous chers « Greeners », l’ortie connue depuis l’antiquité présente des bienfaits extraordinaires.

Originaire de l’Eurasie et naturalisée en Amérique, l’ortie est une plante commune apparaissant au bord des chemins, dans les fossés et les sols riches en nitrates ou en acide urique. L’ortie présente ainsi d’immenses vertus thérapeutiques aussi bien dans ses feuilles que ses racines.

Zoom sur les feuilles : Une plante riche en minéraux…

 

La partie aérienne de l’ortie renferme de nombreux actifs : réputée riche en minéraux et oligo-éléments, notamment en fer et en magnésium, mais aussi en calcium, phosphore, potassium, manganèse, sélénium et zinc. Elle contient par ailleurs des vitamines A, B, C et K. Ces nutriments lui confèrent certaines propriétés, comme celle de régulariser le taux de sucre dans le sang et d’alcaliniser l’organisme, d’autant plus qu’elle excelle à éliminer l’acide urique. L’apport en magnésium qu’elle fourni suffit généralement à éliminer les crampes menstruelles, lorsqu’elle est prise régulièrement. L’ortie atténue les menstruations abondantes et les saignements internes, grâce à son contenu en vitamine K, un facteur de coagulation.

Récupérer son énergie

L’ortie connue pour être un bon reminéralisant qui, grâce au fer et l’acide folique, peut être recommandé pour traiter les cartilages usés des personnes souffrant d’arthrose ou de rhumatismes, notamment lors de la ménopause. Son contenu en minéraux nourrit les glandes surrénales, ce qui permet de conserver son énergie face à un stress prolongé et de la récupérer suite à un épuisement. D’ailleurs, la graine de l’ortie, en infusion, régénère les tissus des reins, rétablissant leurs fonctions et évitant à certains la dialyse.

Combat les irritations et les allergies

Cette plante, elle-même irritante et urticante, détient le pouvoir de diminuer les réactions allergiques et les irritations cutanées. La teinture d’alcool d’ortie semble procurer un effet antihistaminique particulièrement efficace. Lorsque des démangeaisons, des rougeurs et des petites bosses se manifestent sur la peau, en cas d’urticaire ou d’eczéma inflammé, l’ortie pourra être d’un grand secours.

Remède d’urgence pour les brûlures

Il est peu connu que l’ortie peut constituer un remède de premiers soins contre les brûlures. Il s’agit de la bouillir quelques secondes, de la laisser refroidir et d’en faire un emplâtre que l’on applique dès que possible sur les brûlures du 1er et du 2e degré. Cela aura pour effet de favoriser une résorption rapide de la blessure et d’éviter la formation de vésicules.

Soigne la rétention d’eau, l’hyperplasie et le goitre

Ses actions diurétiques, réchauffantes et asséchantes combinées en font un remède de choix pour éliminer la rétention d’eau et réduire l’inflammation des organes. En cas de goitre notamment, lorsque la thyroïde est inflammée et fonctionne à bas régime, l’ortie normalise sa taille et ses fonctions de façon spectaculaire.

Répond aux besoins des demoiselles

Sa richesse en silice et en zinc, mais aussi en vitamines la rend très utile pour le traîtement des ongles cassants et fragiles. Quant aux cheveux, elle agit également en stimulant la pousse mais aussi s’avère un véritable allié des cheveux ternes et fourchus.

Zoom sur les racines d’orties :

Plusieurs études ont montré que la racine d’ortie posséde l’indéniable vertu de réduire les manifestations de l’hypertrophie de la prostate. Les troubles de la prostate qui empoisonne la vie de près d’un homme sur quatre à partir de 50 ans, résulte d’un grossissemennt progressif de la prostate empêchant l’action d’uriner. Néanmoins, sachez messieurs, que la racine d’ortie est un remède incomparable pour tonifier le sphincter de la vessie, traîter l’hyperplasie bénigne de la prostate ou encore remédier à l’incontinence.

Sa récolte :

 

Après s’être muni de gants, il est préférable de récolter les feuilles vers le sommet de l’ortie, au printemps ou au début de l’été, avant que la plante ne devienne trop coriace. Un jour sec convient davantage, puisque l’ortie doit être séchée rapidement pour être stockée. Ensuite, afin d’ôter cet aspect piquant, il suffit de blanchir brièvement les feuilles à l’eau bouillante, où l’on obtient un aliment comparable aux épinards quant aux manières de l’apprêter ainsi qu’à ses vertus nutritives.

Comment consommer l’ortie ?

L’ortie se consomme facilement en tisane de feuilles sèches ou fraîches que l’on infuse un dizaine de minutes.

Mais c’est en cuisine que l’ortie acquiert ses lettres de noblesse car, à elle seule, elle vaut tout un repas ! Ses feuilles cuisent vite et relèveront avantageusement les plats d’un goût agréable et doux. En soupe, celles-ci donneront un succulent velouté, d’autant qu’il sera accompagné de pomme de terre et, bien sûr, d’une noisette de beurre. On retrouve aussi sur le marché des extraits concentrés dans l’alcool ou le vinaigre, ce dernier étant d’ailleurs un solvant plus efficace pour l’ortie en raison de sa capacité à extraire les minéraux. Suivez alors les posologies indiquées, qui varient d’une vingtaine à une centaine de gouttes par jour, réparties en deux ou trois doses.

 Contre-indications

Certaines personnes ont de vives réactions allergiques à toute forme d’ortie, qui sont toutefois temporaires et sans danger. Par ailleurs, il est déconseillé aux femmes enceintes en début de grossesse de consommer  de l’ortie crue ou sèche. Pour en savoir plus, cliquez ici. Après lecture de cet article, n’ayez plus peur de cette plante longuement détestée, elle vous fournir bien-être au quotidien. Cependant, il est convenable de prendre de l’’ortie sur une base régulière, une ou quelques fois par jour, si vous souhaitez bénéficier de ses vertus médicinales. Remarquez tout de même qu’une seule tisane d’ortie, administrée à une personne épuisée par le stress quotidien, aura parfois un effet remarquablement énergisant.