The Little Green Way

Un espoir pour la survie des océans ?

Les déchets s’accumulent en mer, les poissons et l’écosystème se trouvent détériorés et in fine, c’est bel et bien l’homme qui est touché, par l’empoisonnement de la chaîne alimentaire. Depuis quelques années, nous parlons même de continent plastique formé par les gyres océaniques et d’un 7ème continent ( Océan de déchets évoluant dans le Nord Pacifique grand comme 6 fois la France). Triste désastre, vous ne trouvez pas ?

 

Cent milliards d’emballages jetés en France chaque année, 1/3 ne seront pas recyclés !

Heureusement, par chance ou par nécessité, certaines personnes dans le monde se préoccupent de l’avenir de notre planète. Aujourd’hui, la star de cet article sera Boyan Slat, qui à l’âge de 19 ans présente son projet « The Ocean Cleanup » ayant pour finalité de nettoyer les océans de la pollution plastique en quelques années à peine. Son concept, en cours d’étude de faisabilité et a été présenté devant l’organisation TedXDelft (Organisation américaine à but non lucratif soutient les projets et les initiatives qui agissent en faveur d’un monde nouveau et meilleur ) aux Pays-Bas. !

En quoi le projet « Ocean Cleanup » consiste ?

 

« Utiliser la bête noire, le plastique, pour mieux combattre l’ennemi »

Plutôt que d’utiliser des chalutiers qui partiraient à la pêche aux déchets plastiques avec des filets géants entraînant la destruction des fonds marins, comme le font certains groupes industriels et alimentaires, Boyan Slat prend le problème à l’envers et va utiliser l’ennemi (le plastique) à son avantage.

En effet, c’est en créant un assemblage de plusieurs tuyaux en forme de bouées sur plus de 100 kilomètres et en utilisant la force de Mère Nature, soit la force des courants, que les déchets seront déviés vers l’intérieur de cette base fixe. En parallèle de ce barrage flottant, nous pouvons constaté, comme le montre l’image ci-dessous, de grandes plateformes.

Boyan Slat, 19 ans, prévoit de nettoyer 99% des déchets plastiques qui polluent nos océans

A quoi servent-elles ? Ces plateformes, inspirées de la raie manta, jouent le rôle de plateformes de traitement, auto-suffisantes en énergie, alimentées par le soleil et la force des courants marins. Et là où règne l’intelligence de ce projet vient par le fait que ce système a été pensé de telle sorte que le plancton et les poissons pourront nager en dessous des structures et seuls les plus petits morceaux de plastique seront retenus.

A titre d’exemple,d’après les prévisions de Boyan Slat le « Great Pacific Garbage Patch » pourrait s’auto-nettoyer en 5 ans avec son système, contre 79.000 ans évalués par les experts. A long terme, Boyan Slat prétend que son invention serait capable d’éradiquer 30 % de la pollution océanique totale, réparties sous formes de plaques dans chacun des 5 gyres océaniques. Ainsi, il faudrait compter 25 ans au total pour parvenir à un tel résultat.

Pour en savoir plus sur ce projet ou le subventionner, rendez-vous par ici : Theoceancleanup

Un projet prometteur et porteur d’espoir qui ne reste plus qu’à être financé. Néanmoins, il ne faut pas pour autant oublier la source du problème ! En effet, aujourd’hui il est avant tout primordial de réduire la quantité de déchets produite en amont, en limitant la consommation d’emballages ou en les réutilisant au maximum. Puis, à toi petit individu de ne plus jeter tes déchets dans l’environnement pour ne pas encombrer notre belle planète de résidus inutiles.

« Il ne sert à rien à l’Homme de gagner la Lune s’il vient à perdre la Terre. » François Mauriac

Sources :